Afficher la navigation
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La sanction de l'absence injustifiée du salarié (Aix en Provence Marseille)

La sanction de l'absence injustifiée du salarié (Aix en Provence Marseille)

Le 10 février 2014
Dans le cadre d'une absence injustifiée, le licenciement pour faute grave ne pourra être invoqué que dans certains cas particuliers

L’absence d’un salarié de son poste peut créer une grande désorganisation au sein de l’entreprise dans laquelle il travaille.

 

Toutefois, une telle absence est toujours complexe à gérer pour l’employeur.

 

En effet, le salarié a 48 heures pour justifier le motif de son absence.

 

Passé ce délai, l’employeur pourra lui faire parvenir une mise en demeure de justifier de son absence.

 

Si après cette mise en demeure le salarié justifie le motif de son absence, l’employeur ne pourra le licencier, et ne sera légitime qu’à lui notifier une sanction mineure comme un avertissement.

 

Ce n’est qu’au bout d’un certain temps d’absence que l’employeur sera fondé à rompre le contrat du salarié absent, sans pour autant pouvoir baser le licenciement initié sur une faute grave.

 

La faute grave ne pourra dans un tel cas être invoquée que si l’absence a généré une conséquence supplémentaire sur son activité que le simple dysfonctionnement.

 

C’est par exemple le cas lorsque l’absence génère le gel d’une offre en cours importante pour le chiffre d’affaire de l’entreprise, ou lorsque le salarié s’est déjà rendu coupable de ce genre d’agissement par le passé.

 

Il est essentiel dans le cadre de la mise en œuvre d’une procédure de licenciement de faire appel à un avocat spécialisé en droit du travail, comme Maître Vanessa MARTINEZ, afin d’éviter de commettre des erreurs qui pourront par la suite couter très cher à l’entreprise.

 

De même, il est important pour un salarié de se prendre conseil auprès de son avocat spécialisé en droit du travail afin de ne pas commettre un impair qui serait susceptible de lui couter son poste.



t